Following the economic crisis and the suppression of many jobs worldwide, it is difficult to address the issue of labour shortage. In Switzerland, the lack of workers was very evident before the crisis and will continue to be problematic for the country’s social welfare system for decades to come. Indeed, each economic sector will be affected by the potential threat of a shortage of workers. To fill this gap, Swiss organizations are primarily hiring workers from the European Union (EU). Due to the shrinking size of the Swiss population, less people will attend professional schools in the future and the ageing of the population will impact the demand for semi-skilled workers and the whole economy. 

Le système qui régit l’entrée des travailleurs étrangers en Suisse répond de manière insuffisante voire inappropriée à la demande de main d’œuvre dans de nombreux secteurs. Avec le problème imminent du vieillissement de la population, des solutions efficaces doivent permettre à la Suisse de maintenir sa main d’œuvre à flot. Le recours à des travailleurs de pays tiers devient dès lors l’une des seules solutions efficaces pour éviter un lent démantèlement de l’économie suisse. Cet article révèle les dysfonctionnements de la politique économique d’immigration suisse et ébauche pour les politiques publiques un système de migration circulaire fiable pour les travailleurs semi-qualifiés qui, dans un esprit de bénéfice mutuel, contribuerait substantiellement à la bonne santé du marché du travail en Suisse, tout en offrant un appui crucial au développement du pays d’origine des travailleurs et à l’épanouissement des travailleurs eux-mêmes.